SMIG Maroc 2022: tout ce que vous devez savoir

Le SMIG est le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti. Dans le monde entier en général et en particulier dans chaque pays, chaque citoyen employé est supposé toucher un salaire minimum. C’est également le cas au Maroc où les employés sont supposés toucher un salaire minimum appelé SMIG. Découvrez dans cet article le SMIG 2022 au Maroc.

SMIG: Qu’est-ce que c’est?

Connu comme étant le sigle du mot Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti, le SMIG est considéré comme étant un salaire. En effet, il constitue le plus petit montant horaire qui a été fixé par les autorités légales pour régir le système de paie des employés. Par conséquent, tout employeur doit toujours payer ses employés en tenant compte de ce facteur.

De plus, cette règle est valable peu importe le secteur d’activité dont il est question. Ainsi, aucun employeur ne doit verser à ses travailleurs une rémunération inférieure au SMIG qui est la base. De fait, au Maroc par exemple, il est clair pour tout le monde qu’un travailleur gagne au minimum une certaine somme.

Si cette règle existe et régit le cadre professionnel, il est important de s’interroger sur la source de cette réflexion.

SMIG au Maroc: Quelles sont ses origines?

Si chaque pays a introduit le SMIG dans ses habitudes à un moment donné, le Maroc a également instauré cette loi. En fait, les habitudes professionnelles au Maroc ont connu l’avènement du SMIG dès les années 80. Ainsi, il a pour but de permettre à tout travailleur de bénéficier d’un revenu minimal qui lui convient, et ce, de manière régulière.

Aussi, le SMIG existe surtout pour éliminer ou réduire un tant soit peu les inégalités dont souffrent les travailleurs dans leur domaine. Ce salaire minimum connaît des variations régulières à mesure que passent les années.

Comme il est important de connaître l’origine du SMIG, il n’est pas moins important de savoir quels sont les taux horaires sur la base desquels il se calcule au Maroc.

SMIG 2022: Comment il se calcule au Maroc?

En fonction de chaque pays, et de son indice économique, le SMIG Maroc se calcule différemment. Au Maroc, ce revenu se calcule en fonction du secteur d’activité dont il est question. C’est pour cette raison qu’il existe un taux horaire ou journalier spécifique tant pour le secteur agricole que pour les autres.

Le secteur non agricole

Le calcul du SMIG dans les secteurs non-agricoles se fait sur la base d’un taux horaire à hauteur de 14,81 Dirhams et de 191 heures de travail.

Après les différentes retenues, le SMIG Mensuel net tourne autour de 2638 Dirhams et n’est généralement jamais inférieur à ce montant. Le montant du SMIG Maroc 2022 est de 2.828,71 Dirhams Brut.

SMIG Maroc 2022 Secteur Non Agricole
Taux horaire en MAD 14,81
Salaire mensuel brut 2.828,71
Salaire mensuel net 2.638,00
Cotisations sociales 787,23
Coût total 3.425,23

Le secteur agricole

Pour le secteur agricole, on parle plutôt de SMAG ou de Salaire Minimum Agricole Garantie. Le SMAG se calcule sur la base d’un taux journalier de 76,70 Dirhams. En fait, ce taux est de 76,70 dhs pour 30 jours de travail par mois. Ainsi, le Salaire Minimum Agricole Garanti SMAG Maroc 2022 est de 2301 Dirhams Brut. 

SMAG Maroc 2022 Secteur Agricole
Taux journalier en MAD 76,70
Salaire mensuel brut 2301,00

L’employeur se doit de verser des cotisations CNSS et AMO pour son employé afin que ce dernier bénéficie de la couverture sociale minimale

Le secteur des employés domestiques

Le salaire minimum concernant les travailleurs domestiques est régi par les dispositions de la loi n° 19-12 relative aux conditions de travail et d’emploi des travailleurs domestiques. Ainsi, le salaire en espèce de la travailleuse ou du travailleur domestique ne peut être inférieur à 60% du salaire minimum légal (SMIG) applicable dans les secteurs d’industrie, de commerce et de professions libérales. Selon l’article 19 de la loi n° 19-12, ils ne font pas partie du salaire en espèce, les avantages de nourriture et de logement.

En effet, le taux horaire utilisé pour le calcul du salaire dans ce secteur est de 8,89 Dirhams. Sur la base de 191 heures de travail par mois, le salaire minimum du secteur des employés domestique au Maroc en 2022 est de 1697,23 Dirhams.

De plus, les employés domestiques doivent bénéficier de la part de leurs employeurs d’une couverture sociale.

Salaire Minimum 2022 Secteur Employés Domestiques
Taux horaire en MAD 8,89
Salaire mensuel brut 1.697,23
Salaire mensuel net 1.582,80
Cotisations sociales 472,34
Coût total 2.055,14

SMIG au Maroc: comment il en est arrivé là?

Alors qu’aujourd’hui, il existe les taux horaires que vous connaissez, il est quand même nécessaire de noter que ça n’a pas toujours été le cas. En effet, en dépit du fait que le SMIG ou le SMAG n’aient pas beaucoup évolué depuis juillet 2020, ils ont pourtant connu d’importants changements avant cette date.

Des accords de dialogue social ont eut lieu le 25 Avril 2019 entre le gouvernement marocain, les centrales syndicales et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc CGEM pour une revue à la hausse du montant du SMIG et du SMAG.

À l’issue de la réunion entre ces différents acteurs, le projet d’augmentation du SMIG a été accepté et sa mise en œuvre s’en est suivie. C’est pour cette raison que le SMIG au Maroc a connu deux augmentations majeures:

  • Une augmentation de 5 % en juillet 2019;
  • Une augmentation de 5 % un an plus tard et qui fait toujours effet en 2022.

Étant donné les changements majeurs relatifs au SMIG, il est indispensable pour les pouvoirs publics de veiller à leur application effective par les employeurs.

SMIG 2022: obligations des employeurs au Maroc

Afin de veiller à l’application des nouveaux textes, la loi a prévu des sanctions contre les employeurs qui les enfreignent. Conformément à l’article 356 du code de travail, tout employeur qui paie à son salarié une rémunération inférieure au minimum est passible de certaines amendes. Il peut donc payer jusqu’à 500 dhs d’amende pour chaque employé qu’il paie mal.

En bref, le SMIG Maroc en 2022 résulte d’une double augmentation survenue suite à la pandémie. Ainsi, elle a pour but de permettre aux employés de pourvoir à leurs besoins peu importe leur salaire.